Echographie gynécologique

Qu’est-ce que c’est?

L’échographie consiste à envoyer des ultrasons dans le corps. Les ondes sonores se réfléchissent sur les organes internes. L’appareil produit alors une image des parties anatomiques du corps. Il n’y a pas de radiation ionisante (rayons X) dans une échographie.

Chez les femmes, l’échographie du pelvis sert le plus souvent à examiner l’utérus et les ovaires et, durant la grossesse, à surveiller la santé et le développement de l’embryon ou foetus. Les images échographiques sont captées en temps réel, elles peuvent donc montrer le mouvement des tissus et organes internes, comme la circulation du sang dans les artères et les veines.

À quoi ça sert?

Nombre de futurs parents ont vu pour la première fois leur bébé grâce aux ultrasons. Cependant, la surveillance du développement du foetus n’est pas la seule indication d’une échographie pelvienne.

Chez les femmes, l’échographie peut déterminer les causes de douleurs pelviennes, de saignements anormaux ou autres problèmes liés aux menstruations. L’échographie peut aider à identifier des masses palpables comme des kystes aux ovaires et des fibromes utérins, ainsi que les cancers des ovaires ou de l’utérus.

Une échographie du pelvis peut aussi aider à identifier les calculs, tumeurs et autres problèmes de la vessie. Comme elle donne des images en temps réel, elle peut aussi être utilisée pour guider les examens comme les biopsies à l’aiguille, dans lesquelles des aiguilles sont utilisées pour obtenir des cellules échantillons à des fins d’examen au laboratoire. On peut aussi utiliser l’échographie en mode Doppler pour évaluer la circulation sanguine dans les vaisseaux du pelvis.

Comment se préparer?

Dans certains cas, votre médecin pourra vous dire de boire plusieurs verres d’eau avant votre examen, pour que votre vessie soit pleine au début du l’échographie. Une vessie pleine aide à visualiser l’utérus, les ovaires et la paroi de la vessie. On aura souvent recours à l’échographie par voie endovaginale en cas de vessie peu remplie ou d’étude détaillée de l’endomètre et des ovaires.

Comment se déroule l’examen?

Il y a deux méthodes d’échographie du pelvis: abdominale (transabdominale), vaginale (transvaginale, endovaginale) chez les femme.

− Échographie abdominale

Dans la méthode transabdominale, la patiente a la vessie pleine et est placée sur une table d’examen. Un gel transparent est appliqué sur le bas de l’abdomen pour aider la sonde d’échographie à faire un bon contact avec la peau. Les ondes sonores produites par la sonde d’échographie ne peuvent pénétrer l’air, alors le gel aide à éliminer les poches d’air entre la sonde et la peau. Le médecin appuie ensuite fermement la sonde sur la peau et balaye la région pour acquérir des images des organes du pelvis.

− Échographie endovaginale

L’échographie transvaginale implique l’insertion de la sonde dans le vagin après que la patiente vide sa vessie; elle ressemble à un examen gynécologique. Le bout de la sonde est plus petit qu’un spéculum. On recouvre la sonde, on le lubrifie avec un peu de gel et on l’insère dans le vagin. Les images sont obtenues de différents angles pour avoir les meilleures vues de l’utérus et des ovaires. L’échographie transvaginale est habituellement faite en position allongée sur le dos et avec les genoux fléchis.

Qu’est-ce qu’on ressent?

L’examen échographique du pelvis est généralement indolore. Pour l’examen transabsominal, vous serez allongé sur le dos sur la table d’examen. Le médecin étendra un gel sur votre peau et appuiera fermement la sonde sur votre corps. Il la déplacera jusqu’à ce que les images désirées soient captées.

Pour l’examen transvaginal, même s’il est souvent fait pour chercher la cause de douleur au pelvis, la l’échographie elle-même ne devrait pas être douloureuse ou augmenter votre inconfort. Une échographie vaginale est habituellement plus confortable qu’un examen gynécologique manuel.

Source : http://www.radiologyinfo.ca